La défiscalisation immobilière dans la région d'outre-mer

Photo La défiscalisation immobilière dans la région d'outre-mer

Les dispositifs de défiscalisation sont nombreux dans le secteur de l'immobilier dans les outre-mer. Le gouvernement incite les investisseurs français à investir dans  ce secteur afin de développer l'économie de la région. Cependant, qu'en est-il vraiment de la défiscalisation immobilière dans la région d'outre-mer ?

La loi Girardin avec son volet social

La loi Girardin est connue de tous les contribuables français pour sa force incitative en faveur de l'investissement dans différents domaines. La loi Girardin, dans son volet social est axée sur le secteur immobilier avec une impressionnante réduction d'impôts à la clé pour les investisseurs. Cette loi a pour vocation première de fournir le parc immobilier des territoires et départements d'outre-mer en logements sociaux. Grâce à la défiscalisation immobilière, les contribuables sont nombreux à investir dans ces régions éloignées de la métropole.

La loi Girardin, rubrique sociale fait partie des quatre volets du dispositif visant à promouvoir l'essor économique, social et environnemental des DOM-TOM. Ce dispositif anticipe les besoins en termes d'habitation dans ces zones puisque certains territoires enregistrent un manque criant de logements. C'est le cas de la Guyane où on remarque une forte progression démographique. Là-bas, les offres en termes d'habitations sont loin de satisfaire les demandes en la matière et cela risque de s'aggraver dans les années à venir.

La défiscalisation en question

La loi Girardin Social encourage l'investissement tout en offrant une défiscalisation immobilière plus ou moins intéressante selon le montant total de l'investissement aux contribuables. Afin de bénéficier d'une telle réduction d'impôt, ces derniers doivent acheter un bien immobilier avec pour objectif de le louer aux habitants de la Réunion, de la Martinique ou de la Guadeloupe. Tous les départements d'outre-mer sont concernés par cette loi qui attire de plus en plus de Français de la métropole. L'investisseur a le choix entre deux modalités de location : la solution libre et la solution intermédiaire.

La 1re solution consiste à ce que le bénéficiaire du dispositif loue son appartement ou sa maison tout en fixant le loyer qu'il souhaite. Le taux de défiscalisation en vigueur est de 40% dans ce cas là, calculé sur la valeur d'achat de l'immobilier. La solution libre de location doit se faire sur 5 ans minimum. Pour la deuxième solution de location, l'investisseur loue son bien durant 6 ans minimum avec un taux de réduction fiscale de 50% du montant de l'achat de la maison ou de l'appartement.

Une défiscalisation encourageante

Si la somme investie est importante, la défiscalisation obtenue est très intéressante pour les investisseurs particuliers. Actuellement, beaucoup font le choix d'investir sur plusieurs biens afin de bénéficier des avantages fiscaux y afférents. Les contribuables bénéficient d'une même condition de défiscalisation s'ils investissent dans des quartiers sensibles.

La politique du gouvernement à travers cette loi porte ses fruits. En effet, le nombre de logements sociaux de la région tend à augmenter. Cette situation est obtenue grâce à la présence d'acteurs comme ECOFIP qui montent des financements d'investissement de défiscalisation. En effet, ECOFIP est une entreprise travaillant dans les outre-mer comme la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion ou encore la Polynésie française. C'est l'un des meilleurs en montage de dossier relatif à la loi Girardin.